GUBERNA Alumni Sparkles

GUBERNA Alumni Sparkles - Monique Lempereur

28-01-2021

Le point de vue d'une femme membre du conseil d'administration et CEO dans le secteur chimique

Monique Lempereur est une créatrice de valeur chevronnée de l'industrie chimique. En tant que directrice et entrepreneure expérimentée, elle dispose d’une riche expérience dans le développement global de nouveaux marchés. Elle a fondé Continental Carbon Europe où elle a eu l’opportunité de développer et d'implémenter la gouvernance de cette filiale de l’entreprise taiwanaise cotée.

Dans l’article ci-dessous, elle nous fait découvrir son expérience et nous montre des exemples de l’importance de l’agilité et de la résilience pour une bonne gouvernance.

Monique Lempereur
Board Member & Managing Director Continental Carbon Company Europe
Tel +32 471 11 40 44
email

Monique Lempereur

Nous sommes ravis de vous accueillir en tant que GUBERNA Certified Director, ayant de l’expérience à la fois dans les conseils d'administration et au niveau des comités exécutifs. Pourriez-vous nous décrire brièvement votre carrière professionnelle ?

Bonjour Catherine ! Je m’appelle Monique Lempereur. J’ai un master en chimie de l’Université Libre de Bruxelles. Donc, bien entendu, toute ma carrière s’est déroulée dans l’industrie chimique. J’ai démarré dans des fonctions techniques et ai ensuite évolué vers des rôles de management global en marketing et dans la vente. Il y a 13 ans de cela, j’ai créé mon entreprise de conseils aux entreprises, Lempereur & Partners.  En 2013, j’ai rejoint Continental Carbon. Il n’y avait à l’époque aucune activité en Europe, aucune structure légale ni aucune usine implantée dans la région. J’ai donc eu l’opportunité de développer et de mettre en place la gouvernance de Continental Carbon Europe. J’occupe actuellement la position de Managing Director de l’entreprise Continental Carbon Europe que j’ai co-fondée en tant que directrice. Continental Carbon Europe est une filiale d’un groupe taiwanais coté à la Bourse de Taipei. Aujourd'hui, l’entreprise commercialise le noir de carbone, un additif qui permet d’améliorer les propriétés mécaniques des pneus sur quatre continents, principalement à partir d'une usine située en Arabie Saoudite.

Dans vos différents postes de direction d'associations telles que FCE ou EWoB, quels sont les défis de gouvernance auxquels vous avez dû faire face ?

Femmes Chefs d'Entreprises in Belgium est un réseau bien ancré de femmes entrepreneures et la mission de l’EWoB est de promouvoir la diversité des genres dans les conseils de direction. Ces deux associations mettent l’accent sur les principes d'une bonne gouvernance.

Les femmes qui siègent aux conseils d'administration de ces associations ont toutes une vie professionnelle très active. Elles consacrent une partie de leur temps libre à effectuer un mandat non rémunéré. Elles doivent optimiser l’impact de leurs actions avec des ressources humaines et financières limitées. L’efficacité peut donc se révéler un fameux défi.

GUBERNA Alumni Sparkles - Monique Lempereur

Dans vos différents postes de direction d'associations telles que FCE ou EWoB, quels sont les défis de gouvernance auxquels vous avez dû faire face ?

Femmes Chefs d'Entreprises in Belgium est un réseau bien ancré de femmes entrepreneures et la mission de l’EWoB est de promouvoir la diversité des genres dans les conseils de direction. Ces deux associations mettent l’accent sur les principes d'une bonne gouvernance.

Les femmes qui siègent aux conseils d'administration de ces associations ont toutes une vie professionnelle très active. Elles consacrent une partie de leur temps libre à effectuer un mandat non rémunéré. Elles doivent optimiser l’impact de leurs actions avec des ressources humaines et financières limitées. L’efficacité peut donc se révéler un fameux défi.

En tant que présidente d'une association européenne, vous êtes confrontée à une diversité de cultures, mais aussi de styles de gouvernance propres à chaque pays, ce qui complique votre rôle. Comment l’avez-vous vécu ?

Les associations nationales membres de l’EWoB sont toutes basées dans l’Union européenne. Il existe donc une base commune des principes de bonne gouvernance.

D'autre part, le pourcentage de femmes siégeant dans les comités de directions varie grandement d'un pays à l’autre. Certains pays ont une législation à ce propos, d’autres non. Certains programmes sont donc plus intéressants pour certaines associations que pour d’autres. La création de différents comités est une solution intéressante.

Aujourd'hui vous êtes le CEO de Continental Carbon Europe, filiale de Continental Carbon, une multinationale cotée à la Bourse de Taipei. On peut imaginer que le processus décisionnel est assez complexe et plutôt différent de ce qui se pratique ici. Quels sont les mécanismes de gouvernance qui ont été mis en place et sont-ils efficaces ?

Contiental Carbon est une entreprise qui, comme de nombreuses organisations asiatiques, a fonctionné jusqu’à récemment de manière régionale. La consolidation mondiale s’est donc faite principalement au niveau financier. Le nom de la société était même différent en Asie du Sud-Est que dans le reste du monde. Depuis deux ans, la société est dirigée par un nouveau président et une gouvernance plus occidentale s’est développée. En termes d’implémentation, un processus global de gestion de comptes clés a été mis en place. Il s’agit d'une étape importante, car l’industrie des pneus à laquelle nous offrons nos services est dominée par des acteurs mondiaux. Pour l’Europe, je pense particulièrement à Michelin, Continental et Pirelli, des entreprises dont le siège décisionnel se trouve en Europe.

D’après votre expérience sur le terrain, la crise sanitaire a-t’elle changé la manière d’opérer du conseil et des comités exécutifs ?

Effectivement, la crise de la COVID-19 a modifié le fonctionnement du conseil et des comités exécutifs, car nous avons dû faire face à une situation entièrement nouvelle et imprévue, et c’est encore le cas aujourd'hui. La crise a eu un impact majeur sur notre industrie. Les usines ont été obligées de fermer leurs portes ou de réduire la production, parfois pendant plusieurs mois. La demande a pourtant été étonnamment forte lors du quatrième trimestre. Aujourd'hui, le secteur de la logistique a du mal à trouver des conteneurs pour l’expédition maritime et les coûts du fret maritime ont explosé dans certaines régions.

La crise sanitaire accélère la convergence des modèles de gouvernance, car les entreprises doivent agir d'une manière plus agile et s'adapter rapidement à un marché instable qui restera imprévisible pour les mois à venir.

Une mentalité résiliente au niveau du conseil et de l’exécutif est essentielle.

Quels sont les défis principaux d'une entreprise telle que Continental Carbon Europe dans le monde « V.U.C.A. » d’aujourd'hui ? Comment les critères ESG sont-ils pris en compte par le conseil ?

Le noir de carbone que nous commercialisons sur quatre continents est un produit chimique.

Le marché est complexe, car la concurrence peut différer plus ou moins fortement d'un pays à l'autre et dépend en outre de plusieurs facteurs tels que les prix. Nous pouvons répondre à cette complexité en étant flexibles et créatifs.

Le marché dans lequel nous évoluons est en outre volatile.  Les prix fluctuent en raison du prix du pétrole et des taux de change du dollar. Ces deux composants tarifaires principaux échappent à notre contrôle. Nous devons donc traiter cette volatilité au moyen d'une vision et d'une stratégie à moyen et à long terme.

Continental Carbon vise à être une entreprise pionnière en matière d'économie circulaire. Les critères ESG sont donc pris très au sérieux par le conseil et les actionnaires. Aujourd’hui, notre engagement en matière de durabilité est une condition sine qua non pour que notre entreprise reste un acteur majeur de l’industrie du pneu. La plupart de nos clients à travers le monde visent la durabilité et nous évaluons chaque année nos progrès dans ce sens. 

Dans notre secteur, la durabilité n’est plus un critère « bon à atteindre » mais bien un « essentiel ».

Vers l'interview intégrale

A propos de l'interviewer

Cette interview a été réalisée par Catherine Delanghe
Membre engagé du conseil d'administration de nombreuses organisations
Tel +32 471 87 64 97
email

Vous souhaitez participer à GUBERNA Alumni Sparkles ?

GUBERNA veut être une véritable communauté dans laquelle chaque membre peut exercer son rôle d'administrateur dans les meilleures conditions. Afin de stimuler l'échange d'expériences et d'informations, les Alumni de GUBERNA ont lancé cette série d'entretiens en septembre 2020. Objectif : inspirer nos membres à travers les témoignages d'administrateurs professionnels.

Vous souhaitez participer à GUBERNA Alumni Sparkles ou vous avez des suggestions relatives aux interlocuteurs et aux thèmes ? Envoyez un e-mail à Danny Vandevyver.